La révolution des crypto-monnaies aura-t-elle lieu ?

Elles ont pour nom Bitcoin, Ether ou encore Polkadot, les crypto-monnaies sont devenues une vraie attraction de notre époque. Au total, plus de 1500 monnaies électroniques circulent aujourd’hui. Mais vont-elles nous conduire, un jour, vers une révolution de la monnaie telle que nous la connaissons aujourd’hui ?

- Avant tout, c’est quoi une crypto-monnaie ?

Pour répondre à cette question, j’ai essayé de faire le plus simple possible pour ne pas vous perdre dans les détails techniques.

Encore appelée cryptoactif ou cybermonnaie, une crypto-monnaie désigne une monnaie cryptographique (elle est fondée sur un mécanisme de chiffrement) qui fonctionne suivant un système de paiement de pair à pair, c’est à dire, que contrairement aux monnaies traditionnelles, elles fonctionnent sans tiers de confiance comme les banques. Ces monnaies numériques sont donc des monnaies virtuelles dans le sens où elles sont caractérisées par une absence de support physique : elles n’existent ni en pièces, ni en billets, et les paiements par chèque ou carte bancaire ne sont pas possibles non plus.

Une crypto-monnaie est une sorte de monnaie alternative qui n’a de cours légal dans aucun pays du globe. Leur valeur n’est pas indexée sur le cours de l’or ni sur celle des devises classiques et elles ne sont pas non plus régulées par un organe central ou des institutions financières. Il n’y a pas de banques centrales à leurs têtes. Cependant, la sécurité et la transparence constituent leurs principaux atouts ! Car en effet, la cryptographie sécurise les transactions qui sont toutes vérifiées et enregistrées dans un domaine public, assurant tout à la fois confidentialité et authenticité grâce à une technologie qu’on appelle la Blockchain.

En fait, le socle fondamental d’une crypto-monnaie, c’est cette technologie de Blockchain. Elle est très prometteuse et quasiment tous les experts sont d’accord sur le fait qu’elle va bouleverser notre économie plus que l’intelligence artificielle dont on a déjà parlé dans cette chronique.

- A quoi servent les crypto-monnaies ?

Techniquement, l’unique fonction d’une monnaie virtuelle est de réaliser des paiements en ligne, sans intermédiaire. Vous pouvez l’utiliser, par exemple, pour acheter des produits, des services et même échanger avec d’autres devises physiques. L’une des particularités des crypto-monnaies, c’est leur extrême volatilité due à l’absence de régulation.

Par exemple, le cours du bitcoin, la crypto-monnaie la plus connue du marché, a connu une progression de 70% depuis le début du mois. A l’heure où nous parlons, un bitcoin vaut presque 50.000 dollars. Or, à la création en 2009, un bitcoin s’échangeait contre seulement quelques dollars.

Et c’est malheureusement, cette volatilité qui fait que plusieurs pays ne font pas confiance à ces monnaies électroniques. D’ailleurs de nombreux Etats y sont défavorables comme le Nigeria dont la Banque centrale interdit aux banques secondaires de détenir, d’échanger ou d’utiliser la cryptomonnaie pour les transactions.

Certains experts pensent que, puisque les transactions avec la cryptomonnaie sont largement non réglementées, anonymes et intraçables, elle est devenue une sorte d’aide pour des choses comme le blanchiment d’argent, le terrorisme, les activités criminelles, pour acheter des armes légères, des armes et même pour échapper à l’impôt.

- Quel est l’avenir de ces crypto-monnaies ? Vont-elles réussir à révolutionner la monnaie ?

Personne n’a de réponse claire pour l’instant. Les avis sont partagés sur l’avenir des crypto-monnaies : il y a d’une part ceux qui y croient et sont convaincus qu’elles constituent une monnaie du futur et puis d’autre part, souvent les Etats ou institutions bancaires classiques qui n’y croient pas du tout. Ces dernières misent d’ailleurs sur un crash probable du système à moyen ou long terme.

Mais une recherche effectuée et publiée par la Deutsche Bank allemande indique qu’il est possible qu’à terme l’inflation devienne courante et constitue un gros problème pour l’argent et que si cela se produisait, la demande de devises alternatives sera probablement élevée d’ici 2030. Reste à savoir si tout le monde acceptera enfin la monnaie virtuelle comme la crypto monnaie dans 10 ans. Cela reste une grande question à laquelle les experts et les gouvernements devront répondre dans les prochaines années.

Et à propos d’avenir, il existe trois scénarios possibles pour les cryptomonnaies selon les experts :

  • Premier scénario possible : les cryptomonnaies gagnent du terrain avant de disparaître dans un fiasco monumental, engendré par l’explosion d’une bulle colossale. Dans ce cas, seuls les geeks et les activistes anti-banques continuent à utiliser la crypto-monnaie, comme à ses débuts.
  • Dans un deuxième scénario, les monnaies cryptées continueront à coexister auprès des monnaies classiques, régies par les grandes banques centrales, mais ne prendront pas l’essor auquel on les prédestine.
  • Le troisième scénario prévoit que les crypto-monnaies pourraient remplacer les monnaies actuelles.

- Ces crypto-monnaies, c’est aussi des pertes faramineuses pour des histoires de mots de passe oubliés…

Oui, je ne pouvais pas finir cette chronique sans vous raconter l’histoire de ces millionnaires en bitcoins mais privés de leur fortune en raison d’un oubli de mot de passe. Alors, comme vous pouvez l’imaginez, les cryptomonnaies étant des monnaies virtuelles, elles sont stockées dans des portefeuilles numériques auxquels on ne peut accéder qu’avec un mot de passe.

Malheureusement, certains détenteurs en arrivent à égarer leur mot de passe et perdent ainsi leurs avoirs à jamais. En début d’année, le très sérieux New York Times a rapporté le cas d’un développeur allemand, gratifié de 7.002 bitcoins en 2011 par un précurseur du secteur. Ces mêmes bitcoins, qui vaudraient aujourd’hui 220 millions de dollars, restent gelés. En fait, le développeur n’a plus à sa disposition que deux tentatives pour déverrouiller un petit disque dur, qui héberge les clés privées à même de lui donner accès à sa fortune. La combinaison à entrer était inscrite sur un bout de papier, aujourd’hui volatilisé.

Près de 20% des 18,5 millions de bitcoins existants, soit l’équivalent de 140 milliards de dollars, seraient actuellement hors de portée de leurs détenteurs pour cette même raison.

--

--

Journalist - Digital content officer @ortb_info| Project manager @Africtivistes | Interests : #OpenData - #OpenGov - #CivicTech

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store